Raouti Chehi

Créateur d’entrepreneurs & révélateur de talents

Fils de mineur  &  Père de modernité  

Fils de mineur,  Raouti  grandit dans le Pas-de-Calais. Bon footballeur et  excellent  élève, il choisit de faire des études dans l’aménagement urbain. « Ce n’était pourtant pas gagné d’avance, malgré mes bonnes notes » se souvient-il. En effet, dans les années 70, le contexte régional est difficile : entre fermetures d’usines et délocalisations, les habitants subissent de plein fouet la crise économique. « On m’explique, à la fin de la 5ème, que je devrais faire un CAP parce qu’il n’y a que le bâtiment qui recrute et qu’au regard du contexte, les longues études ne me garantissent pas un avenir » raconte  Raouti.  Il s’obstine, part aux Etats-Unis dans les années 90 où il découvre les balbutiements d’internet.

« C’était fantastique. A ce moment-là, j’ai réalisé que j’étais féru de nouvelles technologies et d’innovation » évoque-t-il. Il décide de ramener cette technologie dans sa région d’origine – le Nord – car il est persuadé que cette nouvelle révolution industrielle est porteuse d’avenir pour sa région et ses habitants. « Je suis admiratif de notre capacité de rebond. On a vécu les pires moments de l’Histoire et on a toujours su se relever de manière digne. Et cette révolution technologique, il ne fallait pas la louper car elle est bénéfique pour nous » dit-il. L’idée d’être utile à sa région en difficulté a été un élément moteur pour porter le projet d’Euratechnologies. 

Les Trois U : Utile - Unique - Unie 

En 2008, à Lille,  Euratechnologies ouvre ses portes aux entrepreneurs. Depuis, ce sont des milliers d’entrepreneurs, des centaines de créations d’entreprises, et beaucoup de familles qui peuvent vivre de cette réussite. « C’est ma plus grande fierté » avoue  Raouti. « Pour que le projet réussisse, il fallait qu’il complète les 3 U : Utile, Unique et Unie. » poursuit-il. « Utile car cela fait vivre des familles, Unique car c’est l’un des premiers incubateurs en Europe et ce que les gens apportent ici est unique et Unie car, ici, on partage nos connaissances et les réussites sont collectives ».  A « Euratech », tous les profils sont acceptés : demandeur d’emploi ou cadre en reconversion, non diplômé ou étudiants, etc. « L’important n’est pas d’où vous venez mais ce que vous voulez amener ici » détaille  Raouti.

« Les gens de la région ont une haute estime de la valeur du travail. Quand je les regarde, je retrouve la dignité de mon père quand il revenait de la mine et la même rage qui m’habitait quand j’étais gamin ».  Prochaine étape  ?  L’ouverture de l’école  Wenov, dédiée à la formation numérique. « Les gens viennent ici avec du courage et de la volonté, et nous, nous souhaitons aller jusqu’au bout de la démarche et leur proposer les moyens de faire ce qu’ils aiment » dévoile-t-il. Après 10 ans de réussites, parfois d’échecs mais surtout de rebonds,  Euratechnologies  est prêt à entrer dans sa deuxième phase : former  les générations futures à faire ce qu’ils aiment.  

Raouti  transforme Haut & Fort les Hauts-de-France.